Comment bien financer mon véhicule ?

Considéré comme le deuxième achat le plus important après celui d’un bien immobilier, l’achat d’une voiture requiert la plupart du temps une demande de financement. En effet, 85 % des achats de voitures neuves en France font appel à un financement, et il n’est pas toujours facile de savoir à qui s’adresser et quel mode de financement adopter. Petit tour d’horizon des solutions de financement auto.

Où trouver un financement auto ?

bien-financer-sa-voiture Tout comme dans le domaine de l’assurance auto, les acteurs ne manquent pas quand il s’agit de financer votre projet d’achat. Banques, organismes de prêts type Sofinco ou Cetelem, courtiers, constructeurs automobile, mandataires, tous sont habilités à vous proposer une offre de financement. Le financement de votre voiture neuve étant le poste de dépenses le plus important de votre budget auto, il convient donc de ne pas se précipiter et de faire jouer la concurrence. Méfiez-vous des offres trop alléchantes avec des taux d’appel très bas, certains cachent souvent des frais de dossier et d’assurance très élevés. Internet est également un bon moyen de se renseigner sur les différents types de financements et sur les tarifs pratiqués grâce aux comparateurs de crédit en ligne.

Le prêt personnel classique

C’est le mode de financement le plus plébiscité par les acheteurs de voitures neuves en raison de sa simplicité. Assimilé à un crédit à la consommation, son taux moyen varie entre 1,5 et 6 % (hors frais d’assurance), sa durée moyenne est généralement comprise entre 12 et 60 mois et son montant maximum est fixé à 75 000 €. Servant aussi bien à financer un véhicule neuf qu’une voiture d’occasion, le prêt personnel classique ne comprend pas de pénalités en cas de remboursement anticipé et peut parfois être assorti d’une prolongation de la garantie constructeur pendant toute sa durée. Principaux avantages de cette formule, outre sa simplicité dans la forme, l’emprunteur n’est pas tenu de justifier son achat auprès de l’organisme prêteur, il est à 100 % propriétaire de sa voiture et peut choisir de s’en séparer même avant la fin de son prêt. En revanche, le prêt personnel classique a un coût non négligeable sur le budget du ménage, ses mensualités peuvent s’avérer élevés en fonction du modèle financé et la décote de ce dernier n’est pas absorbée par le crédit. Une fois le prêt remboursé, la voiture a perdu beaucoup de valeur, en moyenne la moitié en trois ans, et son propriétaire devra assumer seul cette perte financière.

Le prêt affecté

Le prêt ou crédit affecté est une forme de prêt personnel, donc un crédit à la consommation. Il se distingue simplement par son affectation, c’est-à-dire que la somme empruntée doit servir à financer un achat bien spécifique. Dans le cas d’un crédit affecté à l’achat d’une voiture neuve, la somme versée par l’organisme prêteur ne doit servir uniquement qu’à acquérir la voiture. Le plus souvent l’emprunteur doit fournir le bon de commande ou la facture en guise de justificatif. La somme est alors versée à l’emprunteur qui ne commencera à rembourser son crédit qu’à partir de la livraison de la voiture. Fonctionnant de la même manière qu’un prêt personnel classique, possédant les mêmes avantages et inconvénients, le prêt affecté peut toutefois réserver de bonnes surprises avec un taux légèrement plus attractif.

La location : LLD ou LOA ?

Encore récente sur le marché de l’automobile, la location longue durée, avec ou sans option d’achat, est une forme de financement qui séduit de plus en plus d’acheteurs. Généralement plus avantageuse sur les modèles haut de gamme ainsi que pour les gros rouleurs qui souhaitent changer de voiture régulièrement, elle est soumise comme un crédit à une durée d’engagement et à des remboursements par mensualités. Appelée aussi leasing, la location longue durée simple (LLD) ou location longue durée avec option d’achat (LOA) implique que la voiture louée reste la priorité du loueur pendant toute la durée du contrat et que son locataire en paye uniquement l’usage.
Très appréciée pour son côté « clés en mains » - les loyers peuvent inclure l’entretien et l’assurance - la location longue durée permet de changer souvent de véhicule, tous les trois ans en moyenne, de ne pas s’occuper de la revente en fin de contrat et de ne pas assumer seul la décote de la voiture. En effet, la perte financière est bien entendu intégrée pour partie dans les loyers mais elle est assumée à la fois par le loueur et le locataire. Proposée avec un ou sans apport, la location longue durée permet éventuellement de racheter son véhicule en fin de contrat moyennant une somme, la fameuse option d’achat. Prédéfinie à la signature du contrat, elle n’engage pas le locataire à racheter la voiture mais lui offre simplement la possibilité de le faire s’il juge l’affaire intéressante.
Les principaux freins au développement de la location longue durée en France sont le fait que l’utilisateur n’est pas le propriétaire de la voiture et que les contrats comprennent généralement un kilométrage limité, en moyenne 15 000 à 20 000 km par an. Au-delà les kilomètres supplémentaires peuvent être facturés au prix fort.

Les documents à fournir pour un financement auto

Que vous fassiez appel à un crédit classique ou à une location longue durée pour financer votre voiture neuve, de nombreuses pièces justificatives vous seront demandés :

  • La copie de la pièce d’identité
  • La copie du permis de conduire dans le cadre d’une location
  • Un justificatif de domicile (facture de téléphonie ou d’électricité)
  • Un relevé d’identité bancaire
  • La copie des trois derniers bulletins de salaire
  • La copie du dernier avis d’imposition